© 2019 Procork Pty Ltd

La newsletter de ProCork

L’alliance de la Technologie

et de la Tradition

Septembre 2016

Gérard Boulay

Consécration

 

Cette newsletter brosse un bref portrait d’un utilisateur de ProCork : Gérard Boulay. Sans doute avez-vous entendu parler de lui, de ses vins et des distinctions qu’il a récemment reçues.

 

"Mon palais me dit que Gérard Boulay appartient sans aucun doute possible au peloton de tête des producteurs de Chavignol. Ses vins possèdent une pureté vibrante et une maturité incontestable, ils sont dépourvus de tout caractère variétal simpliste et reflètent les sols dont ils sont issus. En matière de pureté et d’audace, je me demande même s’il n’est pas tout bonnement le meilleur. En tout cas, je trouve ses vins suffisamment passionnants, et leur élégante assurance si stupéfiante, pour être d’avis que ce pourrait être le cas."

Chris Kissack, winedoctor.com

On a dit de Gérard Boulay qu’il était « aussi concentré et intense que ses vins ». Le respect qu’il porte à la nature, au terroir et à l’histoire est une leçon d’humilité. Il travaille avec la plus grande exigence : sols labourés, pas d’herbicides ni de pesticides, petits rendements, vendanges manuelles. En cave, pas de chaptalisation, aucun ajout de levures ni d’enzymes, les vins fermentent naturellement — pour certains en fûts anciens — et ne sont filtrés que si c’est réellement nécessaire. Il est à noter que sa famille produit du vin à Chavignol depuis le XIVe siècle : tout ce qu’il fait s’appuie donc sur un savoir-faire ancestral, mêlé d’une certaine dose de magie.

Récolte 2016

Nous arrivons au bout du liège de 2015 et attendons avec impatience la récolte 2016. Cette année, le liège devrait être très beau, la qualité de l’écorce brute s’étant constamment améliorée au cours des cinq dernières années grâce à de meilleures pratiques forestières. Les résultats des tests sensoriels que nous avons menés sur le liège récolté en 2015 ont montré 11 % d’amélioration par rapport au liège de 2014.

Tests sensoriels versus tests du TCA

 

Chez ProCork, nous avons toujours associé les deux types de tests, le TCA n’étant pas la seule altération du liège à affecter le vin : en la matière, on peut aussi citer le 1-octène-3-ol et le furane. En 2016, nous avons expérimenté une technique d’élimination sensorielle permettant de tester chaque bouchon et d’éliminer tous ceux présentant des altérations organoleptiques perceptibles. Il va de soi que cela ne peut s’appliquer qu’aux meilleures qualités de liège, pour lesquelles une telle dépense se justifie.

Membrane Taux de transmission de l’oxygène et membrane à perméabilité sélective ProCork

 

L’un des avantages majeurs que présente la technologie de membrane à perméabilité sélective spécifiquement conçue par ProCork appliquée aux bouchons, qu’ils soient naturels ou techniques, est que le taux de transmission de l’oxygène est mieux maîtrisé, et se trouvera donc toujours dans la fourchette optimale, où ni l’oxydation ni la réduction ne prédomineront. Le graphique ci-contre présente les résultats d’analyses sensorielles indépendantes effectuées par l’AWRI après 2 ans de stockage.

 

Nous reviendrons sur ce sujet dans nos futures newsletters.